Recherche

Désignation
Prix
Catégorie

Modes de paiement

Qu’est-ce qu’un code-barres 2d, flash code, QR codes, codes empilés… ?


Alors que nous détaillons dans notre dernier article comment comprendre un code-barres et le déchiffrer, nous avions fait la distinction entre les deux grandes familles de codes-barres : les codes-barres unidimensionnels et les codes-barres bidimensionnels.
Dans ce dossier, nous allons présenter ces derniers, les codes 2D (à deux dimensions). Comme le code-barres unidimensionnel, le code-barres 2D contient une information. Cette information peut être utile pour la gestion de base de données et l’identification de produits mais aussi auprès du public pour inciter la lecture supplémentaire de contenus multimédias grâce au QR code : vidéo, musique, photos, site web.

 

Utilisation du code-barres 2D

Ce type de code-barres QR code est de plus en plus présent dans le quotidien des français. Cet usage provient du marché japonais où le QR code est omniprésent, ce type de code-barres 2D provenant de l’industrie automobile japonaise.
Les QR codes sont aujourd’hui visibles sur un grand nombre de supports :

- Emballages de tous les types de produits de consommation
- Affiches dans l’espace public
- Mobilier urbain
- Transports en commun
- Magazines et titres de presse
- Cartes de visite

Le code-barres 2D enregistre une forte progression par sa capacité à passer d’un support physique à un format électronique en un temps record. L’avantage principal par rapport au code-barres unidimensionnel est la quantité d’informations contenue dans une surface limitée, mais surtout la possibilité de donner accès à ce maximum d’informations à tout public.

 

Les différents formats de codes-barres 2D

Parmi la famille des codes-barres bidimensionnels (2D), on distingue les codes empilés (Code 16k, PDF147,etc …) et les codes rectangulaires ou carrés pouvant être flashés par des smartphones via des applications. On distingue ainsi différents formats de codage des codes-barres bidimensionnels dont les usages sont définis par des normes ISO :

1. Format PDF 147 : système d’encodage empilé par « étage », lisible via un scanner ou une douchette. Il peut contenir un grand volume d’information avec d’importantes capacités de stockage, idéal pour une utilisation dans le milieu de la santé, en logistique, transport ou dans l’identification en  haute-sécurité : empreintes digitales…

2. Format AZTEC : ce code-barres 2D est caractérisé par une cible carrée en son centre, pouvant être lu dans n’importe quel sens. Ce code peut accueillir une nouvelle couche de données qui vient entourer la couche précédente pour toujours conserver ce format carré. Plus le nombre de couches est important, plus le code accueille une quantité d’information. Ce type de code est par exemple utilisé par les billets électroniques de la SNCF.

3.Code Datamatrix : ce code principalement utilisé en industrie peut contenir un grand volume de données sur une petite surface. Une caractéristique idéale pour l’identification de petites pièces mécaniques ou électroniques, ce code est par exemple utilisé par la NASA. Ce type d’encodage est également adapté aux problématiques de traçabilité avec une utilisation pour les tickets de transport ou le suivi de colis.

4.Moins connu, le code-barres 2D Maxicode a été développé par la société UPS en 1992 avec une taille fixe de 1 pouce (25,4mm²) permettant d’imprimer environ 100 caractères alphanumériques.

5. QR code : le plus connu du grand public avec ses 3 carrés disposés dans les coins du carré global.  QR provient de « Quick Response », il a été mis au point dans l’industrie automobile japonaise en 1994 pour assurer le suivi des pièces, pays où il reste très utilisé. Disponible en licence libre, c’est ce type de code-barres bidimensionnel que l’on peut scanner avec un smartphone en utilisant une application adaptée pour se rendre sur un contenu multimédia.

En ce qui concerne l’appellation Flashcode, c’est en réalité une marque déposée par l’AFMM (Association Française du Multimédia Mobile) dont l’objectif est la promotion de l’usage du code-barres 2D en France. Néanmoins, la terminologie « flashcode » reste volontairement utilisable par toute entreprise ou annonceur souhaitant l’utiliser pour évoquer généralement les QR codes ou codes Datamatrix.

Voici donc l’essentiel à retenir sur ces codes, bien entendu avec le logiciel EtiqBoutiq Designer, vous pourrez imprimer très facilement différents code-barres à deux dimensions dont le QR code.
Si vous avez flashé pour cet article alors likez-le, merci.

< Toutes les actualités