Recherche

Désignation
Prix
Catégorie

Modes de paiement

Comprendre et utiliser un code-barres EAN pour vos étiquettes

Toute activité de distribution a aujourd’hui adopté le code-barres afin d’automatiser le suivi du stockage des produits parmi la multitude des marques et la grande variété de leur catalogue. Autrefois, l’inventaire était réalisé à la main en comptant chaque produit dans l’ensemble des rayons, un travail pharaonique et peu précis qui pouvait rendre approximative la gestion des stocks.

Le code-barres a bouleversé le secteur de la distribution avec une technique de codification pour saisir rapidement les données associées et identifier le produit. Il s’est peu à peu imposé en limitant les risques d’erreurs humaines avec un suivi précis et un traitement plus rapide. Outil indispensable pour toute entreprise proposant la vente de produits, le code-barres est devenu l’outil d’identification incontournable avec des gains de productivité et de rentabilité indéniables.

Découvrez comment fonctionne le code-barres et familiarisez-vous avec son utilisation pour l’adopter dans votre activité en l’imprimant sur vos étiquettes laser ou rouleaux d’étiquettes thermiques.

 

Histoire du code-barres : la réponse à un besoin réel de la distribution

Loin de l’arrivée d’Internet et des solutions de gestion de stockage actuelle, la notion de code-barres est apparue en 1948 à Philadelphie lorsqu’un étudiant en commerce entendit la demande d’une chaîne de supermarchés pour développer les recherches dans la saisie automatique de données des produits en caisse. Cela arriva jusqu’aux oreilles d’un professeur séduit par l’idée qui proposa un premier brevet de code-barres en 1949. Le système ne sera exploitable qu’en 1969 avec le développement technologique, l’arrivée des premiers lecteurs code-barres et le développement de standards de codification.

 

Qu’est ce qu’un code-barres ?

Concrètement, les codes-barres ou codes à barres sont composés d’une succession de barres parallèles contenant une donnée numérique ou alphanumérique. C’est la largeur des barres et leur espacement qui définie le code et  les données transmises, ce qui rend possible une infinité de code-barres pouvant être lus par des lecteurs code-barres. On distingue 2 grandes familles de code-barres :

1. Les code-barres unidimensionnels (1D) représentés sous forme de séquences de barres noires et blanches. Ils se lisent de façon unidirectionnelle ou bidirectionnelle (la lecture se fait horizontalement, de gauche à droite ou inversement).Exemples : codes-barres EAN (8, 13, CPU), Code 39, Code 96, Codes 128.


2. Les bidimensionnels (2D) représentés  par une variété de symboles divisés en deux familles : celle de codes empilés (Code 16k, PDF417,etc …) et une famille de codes bidimensionnels sous forme rectangulaire ou carrée qui ne peuvent être lus que par des appareils photos de smartphones pour avoir accès à une page web (Bokode, QR code,…).

 

Les codes EAN : apprenez à déchiffrer vos codes-barres

Le code EAN (European Article Numbering) est le code numérique de référence pour l’identification de produits dans le commerce et l’industrie, on le retrouve dans le monde entier. Il peut être appelé autrement dans les autres pays, UPC aux Etats-Unis, JAN au Japon mais son principe reste le même. Appelé EAN en France, c’est la société GS1 qui en a la responsabilité.

L’EAN correspond aux chiffres que l’on trouve en dessous des barres parallèles sur le code-barres, il peut contenir entre 8 et 13 chiffres (de 0 à 9). Entre l’encodage des barres parallèles et les combinaisons de chiffres, le système de code-barres permet d’attribuer une identification unique à chaque produit à travers le monde. Si l’EAN8 est réservé aux produits de petite taille, l’EAN13 est utilisé pour tous les produits de grande consommation et presse. C’est l’EAN13 qui est utilisé par les jardineries, pépinières ou arboriculteurs pour l’étiquetage de leurs produits.

Si en France le terme GENCODE est largement utilisé, il correspond en réalité à EAN13, GENCODE était l’organisme qui gérait sa régulation nationale avant que cela ne revienne à GS1 France.

 

EAN13 : comprendre la composition

- Partie jaune : 2 à 3 chiffres permettent d’identifier le pays de l’entreprise membre du système EAN, pays de production ou pays où est présent le siège social de l’entreprise.
- Partie verte : 4 à 5 chiffres pour indiquer le code fabricant, ce code étant délivré par GS1 France.
- Partie bleue : 5 chiffres pour le code article, choisi librement par le détenteur du produit ou il peut être très rarement à choisir dans une liste codifiée.
- Partie violette : 1 chiffre pour la clé de contrôle. Ce chiffre est calculé selon un algorithme précis à partir des 12 premiers chiffres, il valide les chiffres le précédent avec ce mode de calcul.
- Le 13e chiffre peut être calculé en sachant qu'il représente le complément à 10 du chiffre des unités d'un nombre dont le calcul est le suivant.

 

Exemple avec ce code-barres : l’EAN13 345312023645(8).

1. La somme des chiffres de rang pair (en partant du second) de gauche à droite multipliée par trois. Dans l’exemple :  _4_3_2_2_6_5  → somme : 22 X 3 = 66
2. Ajouter la somme des chiffres de rang impair (en partant du premier) de gauche à droite : 3_5_1_0_3_4_  → somme : 16
3. 66 + 16 = 82 dont le chiffre des unités est 2. 10-2=8 est donc la clé de ce code-barres.

 

EAN13 et gestion unitaire en jardinerie

L’EAN 13 est le codage principalement utilisé en jardinerie pour l’étiquetage de produits. Il est désormais complété par les codes-barres 2d comme le fameux QR codes que l’on retrouve sur de plus en plus d’emballage pour accéder à un site ou autre contenu web depuis son smartphone.

Economique et facile à mettre en œuvre, l’identification par code-barres EAB13 est idéale pour la gestion des données du fournisseur jusqu’au point de vente. Notre logiciel d’édition d’étiquette Etiq Boutiq Designer propose l’impression d’étiquette avec code-barres ou QR code pour un étiquetage économique et facile vos produits.

 

< Toutes les actualités